Les châtiments corporels

Cette formation est un module de 1 journée

La formation est dispensée par : Géraldine Mathieu (DEI Belgique)

Alors que 52 pays dans le monde, dont 20 pays européens, ont expressément interdit tous les châtiments corporels et autres formes de traitements dégradants à l’égard des enfants dans la loi et que des dizaines d’autres se sont engagés à le faire, la Belgique fait figure de retardataire.

Pour la deuxième fois, elle a été rappelée à l’ordre par le Comité européen des droits sociaux (décision du 20 janvier 2015 rendue publique le 29 mai 2015) au motif que les punitions corporelles infligées par les parents à leurs enfants, dans un but éducatif, ne sont pas expressément interdites par la loi.

Il règne dès lors un flou juridique qui entretient le discours, socialement répandu, que les violences éducatives au sein de la famille sont tolérables.

Elles ressortent, en quelque sorte, de l’autorité parentale dont jouissent les parents à l’égard de leurs enfants, font partie de la sphère privée dans laquelle les autorités n'ont pas droit de regard.

Prochaine(s) session(s) de cette formation

Jour / surDateHeureLieu
1 / 126 avril 20179h30Namur
1 / 119 septembre 20179h30Bruxelles
1 / 126 septembre 20179h30Liège
Je m'inscrisTestez vos connaissances